Éducation

De OmraamWiki
Aller à : navigation, rechercher
«Les parents doivent d'abord souhaiter que leur enfant soit habité par le plus haut idéal de bonté, d'amour, de fraternité pour tous les hommes, quelles que soient les aptitudes à travers lesquelles cet idéal se manifestera. Combien de parents rêvent de succès, de fortune et de gloire pour leurs enfants, sans savoir quelles épreuves ils leur préparent ainsi ! Tandis que s'ils souhaitent pour eux une vie de fils ou fille de Dieu, ils travaillent vraiment pour leur bien ; car, quelles que soient les difficultés et les épreuves que ces enfants auront à traverser plus tard, ils seront sous la protection du Ciel et ils deviendront des bienfaiteurs de l'humanité».[1]

Devenir un modèle : une nouvelle pédagogie

« Un instituteur, un professeur peuvent faire beaucoup pour l’instruction de l’enfant, mais ils ne peuvent pas changer sa nature profonde».[2]
« Il faut que les pédagogues comprennent que pour eux la première des études à faire, c’est d’apprendre à devenir eux-mêmes des modèles. L’essentiel est d’être un exemple pour sa famille, pour son entourage, et surtout pour ses élèves et ses propres enfants : de toujours leur montrer le chemin de la droiture, de la justice, de l’honnêteté, de la pureté et de la bonté. Ils pourront ensuite s’instruire et aller très loin dans leurs études, mais l’essentiel, c’est vous les parents et les éducateurs qui devez le leur donner. La jeunesse a des richesses extraordinaires, elle a du feu, elle a des élans, des forces, c’est formidable ! Seulement il lui manque une chose : la vraie connaissance, la vraie direction ».[3]

Accompagner vers la vie d’adulte

« Même si on a l’impression qu’ils sont encore trop jeunes, il faut préparer les enfants pour la vie qu’ils mèneront plus tard, et il est donc préférable pour l’approfondissement de leur compréhension qu’ils puissent jeter un regard dans le monde des adultes. On amène les enfants à l’église où pourtant ils ne peuvent pas comprendre grand-chose à ce qui se passe. Mais la solennité de la cérémonie, le recueillement des adultes produisent dans leur âme des impressions qu’ils approfondiront plus tard.… Il est très utile que la jeunesse ne soit pas limitée aux activités que l’on pense être de son âge ».[4]

Préserver le sens du merveilleux

« Combien de fois j’ai été stupéfait devant la profondeur de certaines réflexions des enfants ! C’est qu’ils sont encore simples, naturels et proches des régions célestes d’où ils sont descendus… Les adultes ne font souvent que déformer les enfants. Quand les enfants sont tout petits, ils ont un sens inné du merveilleux, ils croient que tout est vivant, intelligent : ils parlent aux insectes, aux pierres, aux animaux, aux plantes… Et une fois qu’ils ont perdu ce sens du merveilleux, ils ont vraiment perdu l’essentiel.

… C’est l’enfance qui détermine toute la vie. Les empreintes reçues pendant l’enfance ne s’effacent jamais. C’est pourquoi la responsabilité des adultes est immense. S’ils abîment un enfant avec la grossièreté et la laideur, il en restera marqué pour toujours. Il faut aussi connaître certaines lois de la psychologie initiatique. Je ne dis pas qu’on doit élever un enfant uniquement dans un climat de rêve, dans la poésie, l’irréel et l’imaginaire. Ce serait aussi un grand danger pour lui. Chaque méthode a toujours un bon et un mauvais côté, et il faut savoir quand et comment l’appliquer. Les parents, les pédagogues doivent éveiller l’intellect de l’enfant et son sens pratique, lui apprendre à se débrouiller dans le plan matériel et le préparer à faire face plus tard aux réalités de la vie, mais ils ne doivent pas tuer son goût du merveilleux et sa sensibilité au monde invisible. Un enfant que l’on éduque ainsi gardera toujours la conscience d’un monde supérieur de sagesse et de lumière et le désir de se tendre vers ce monde. Ceux qui acceptent consciemment les hiérarchies spirituelles ont un but supérieur, et cela leur donne un élan pour entreprendre de grandes réalisations ».[5]

Bibliographie

Œuvres et/ou conférences d'O. M. Aïvanhov sur le sujet traité

Multimédias (images, vidéos et audios)

Extraits de conférences (audio et/ou vidéo) d'Omraam Mikhaël Aïvanhov

Conférences d’Omraam Mikhaël Aïvanhov publiées (audio et/ou vidéo)

  • Conférence audio, L’aura, CD 5007, (CD Éditions Prosveta, français) [1]

Notes

  1. Pensées Quotidiennes 2013, 7 novembre.
  2. Izvor n° 203, chap. II.
  3. Œuvres Complètes, t. XXVII, chap. IV.
  4. Izvor n° 203, chap. VIII.
  5. Izvor n° 203, chap. IX.

Articles connexes

Liens externes



Avis au lecteur : la rédaction de cet article, provisoire et non limitatif, est seulement un point de départ, puisque le sujet a été examiné plus en détail par Omraam Mikhaël Aïvanhov dans ses diverses conférences données entre 1938 et 1985. En lisant ou en écoutant directement ces conférences, publiées par les éditions Prosveta, propriétaire exclusif des droits de son travail, le chercheur y trouvera encore d’autres aspects intéressants et importants. Par conséquent, cet article n’exprime pas de manière complète et exhaustive la pensée d'Aïvanhov sur ce sujet.


OmraamWiki est un projet international réalisé avec la contribution des fonds de recherche scientifique de l'Université pour les étrangers de Pérouse (Département des Sciences Humaines et Sociales)