Chant Bog e Lioubov

De OmraamWiki
Aller à : navigation, rechercher
« Tout dépend de l’amour : la force, l’équilibre, la paix, le bonheur. Mais il faut que vous sentiez que l’amour est là, à votre portée, qu’il est en vous, et que vous n’avez donc aucune raison de vous sentir pauvre et seul. Si vous vous sentez pauvre et seul, c’est que vous n’avez pas su vous dégager du plan physique. Dès que vous entrez dans des plans subtils, et surtout si vous entrez dans les régions de l’âme et de l’esprit, vous ne pouvez plus vous sentir seul. Sachez que vous ne connaîtrez le véritable amour que lorsque vous serez arrivé à le trouver dans les régions de l’âme et de l’esprit. »[1]

Bog e Lioubov (Dieu est Amour) – Tonalité : Sol majeur

BOGELIU-2017-Sop-Ancienne Version-Mél Princ-transli.jpg

Écouter le Chant par le Chœur Kastalski de Moscou

Le texte

Cyrillique Translittération française Traduction
Бог е Любов, вечна, bезгранична, пълна сьс живот, живот на благия Божи Дух,

Дух на благостта, Дух на светостта, Дух на пълен мир и радост за всека душа.

Ний ще ходим в’тоя път на светлината, в’която царува Божията Любов.
Bog e lioubov, vetchna bezgranitchna peulna seus jivot jivot na blaguiïa Boji Douh

Douh na blagosta, Douh na svetosta, Douh na peulen mir i radost za vseka doucha.

Niï chte hodim v'toïa peut na svetlinata v'koïato tsarouva Bojiïata lioubov.
Dieu est Amour éternel, illimité et plein de vie ; Il est la vie de l’Esprit divin de la bonté.

Esprit de bonté, Esprit de sainteté, Esprit de paix absolue et de joie pour toute âme.

Nous marcherons sur ce chemin de la lumière dans lequel règne le divin Amour.

Explications du chant[2]

Historique

Le chant a été créé le 13 Novembre en 1922. L’harmonisation est de Andrée Métraux et voici quelques mots du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov au sujet de ce chant.

« L'âme humaine reçoit des régions supérieures la symphonie grandiose que fait retenir l'univers entier, comme une glorification de l'Éternel. Sa joie s'exprime dans la première partie du chant, dont il faut chanter le début avec beaucoup de douceur. Dans la deuxième partie, l'âme, comblée et transfigurée, exprime alors son élan vers les hauteurs. Si on le chante comme il faut, on sera transformé. Quels que soient les maux, ils disparaîtront et nous serons joyeux, gais et rajeunis. Lorsque nous chantons, la pensée doit prendre part afin que chaque ton et chaque parole exercent leur influence. »[3]

Thématique

Bog e Lioubov signifie « Dieu est Amour ». Son ambiance mystique et contemplative nous fait pénétrer dans le monde de Dieu pour trouver une façon d’aimer comme Lui. Il nous fait approfondir ce qu’est l’amour de Dieu, la clé qui ouvre la porte de notre cœur, la force qui nous enseigne à devenir Son serviteur.

Bog e Lioubov porte l’Idéal de rejoindre l’endroit en soi où règne l’amour divin.

« Nous marcherons dans ce chemin de la lumière, là où règne le divin amour »

Mots clés – Ambiance du chant

Contemplation, ouverture du cœur, paix, joie de l’âme

La forme du chant et son tracé énergétique

La mélodie principale du chant est confiée à un soliste accompagné d’un chœur mixte à 4 voix.

Pourquoi une telle forme d’harmonisation ?

Symboliquement, le soliste représente une voix angélique ou la voix de l’Initié et il nous enseigne ce qu’est l’Amour de Dieu. L’Ange veille sur nous, nous inspire des solutions pour notre vie et nous aide à ouvrir les portes du Ciel afin d’en contempler la Sagesse. Devenus plus sages, nous parvenons à donner davantage d’amour à nos proches et à tous les règnes vivants dans la Nature. La présence de l’Ange ou d’un Maître dans notre vie nous aide à vivre cet Amour avec la pureté et le sens du sacré.

Toujours dans l’aspect symbolique, le rôle du chœur mixte à quatre voix constitue un support d’harmonie pour le Verbe Divin. Il est également le représentant de la grande famille humaine appelée à former une Fraternité. Le chant évoque l’humanité qui choisit d’aimer et qui marchera sur le chemin de la Lumière et de la Vérité, dans la célébration de la Vie.

La tessiture de la mélodie principale est très large pour une voix de basse. Elle s’étend sur une 13e majeure.

Bien que plongés dans une ambiance contemplative, nous trouvons la présence dynamique du rythme "croche pointée suivie d'une double croche". Cette petite cellule rythmique joue un rôle fondamental de régénération et d’éveil énergétique tout au long du chant.

Le chant se structure en 4 parties, la quatrième partie étant la répétition de la troisième.

Première partie : Ouverture du cœur, contemplation (mesures 1 à 9)

Dieu est Amour éternel, illimité et plein de vie ; Il est la vie de l'Esprit divin de la bonté.

La première partie commence avec beaucoup de douceur et de noblesse. Notre cœur, en confiance, s’ouvre complètement à la voix de l’Ange. Celui-ci nous guide et nous emmène dans le monde divin où nous contemplons la splendeur. Grâce à la beauté, la contemplation crée une ouverture vers une conscience supérieure nouvelle. Nous vivons un état d’âme où tout notre être se dilate et s’épanouit. C’est un état d’ouverture qui nous prépare à la suite du chant et ses révélations.

Deuxième partie : Les révélations de l’Ange au sujet de Dieu (mesures 10 à 15)

Esprit de bonté, Esprit de sainteté, Esprit de paix absolue et de joie pour toute âme.

La voix de l’Ange procède à une description mystique et grandiose de ce qu’est l’Amour. En comprenant la grandeur de cet Amour, comment ne pas vouloir l’acquérir et le manifester. N’est-ce pas là le but ultime du Mysticisme ? C’est un instant de révélation qui offre un message de bonté, de sainteté, de paix complète et de joie à toute âme en quête de Dieu. Une lumière s’installe dans notre être, elle est une foudre qui nous transfigure.

Troisième partie : le passage à l’action consciente (mesures 16 à 25)

Nous marcherons sur ce chemin de la lumière dans lequel règne le divin Amour.

Notre contemplation nous a ouverts au monde de l’amour divin. Nous avons reçu un Enseignement, une révélation à partir de laquelle nous allons pouvoir agir avec sagesse. Notre âme nous pousse au travail et nous nous sentons prêts à agir de façon consciente ! C’est la mise en œuvre, une action consciente que nous pouvons résumer en quelques mots : « j’applique ce que je sais ».

Quatrième partie : vers l’avènement de l’Âge d’Or (mesures 16 à 25)

La dernière partie du chant répète la troisième partie avec une force intérieure encore beaucoup plus grande. Le chœur emboîte les pas du soliste pour faire suivre une connaissance trans-générationnelle, une perpétuation du message, telle une nouvelle Table d’Émeraude pour les générations futures.

Œuvres et/ou conférences d’O.M. Aïvanhov sur le sujet traité

  • O. M. Aïvanhov, Le Verseau et l'avènement de l'âge d'or Œuvres complètes n°25 et 26, Éditions Prosveta

Liens Externes

  • Peter DEUNOV – Bog e Lioubov sur Youtube par le Chœur Kastalski de Moscou. (Dir : Gilles Hainault)
  • Pour entendre d’autres chants de Peter Deunov vous pouvez vous rendre sur la chaîne YouTube de Ideal Projects.

Notes

  1. O. M. Aïvanhov, Pensées quotidiennes 2021, pensée du 7 janvier « L’Âme Universelle», Éditions Prosveta (2020).
  2. Les auteurs de la version originale de cet article sont Gilles Hainault et Marie Kinique
  3. O. M. Aïvanhov, P. Deunov, Commentaires des chants (Fraternité Blanche Universelle).



Avis au lecteur : la rédaction de cet article, provisoire et non limitatif, est seulement un point de départ, puisque le sujet a été examiné plus en détail par Omraam Mikhaël Aïvanhov dans ses diverses conférences données entre 1938 et 1985. En lisant ou en écoutant directement ces conférences, publiées par les éditions Prosveta, propriétaire exclusif des droits de son travail, le chercheur y trouvera encore d’autres aspects intéressants et importants. Par conséquent, cet article n’exprime pas de manière complète et exhaustive la pensée d'Aïvanhov sur ce sujet.


OmraamWiki est un projet international réalisé avec la contribution des fonds de recherche scientifique de l'Université pour les étrangers de Pérouse (Département des Sciences Humaines et Sociales)